Avertir le modérateur

UNE STRATEGIE CONTRE L'E2iL

Pour « Le Monde » d’hier, on ne peut lutter contre le terrorisme avec les seules forces militaires. Et c’est tout à fait exact.

http://www.lemonde.fr/international/article/2014/10/08/jean-paul-laborde-on-ne-peut-jamais-lutter-contre-le-terrorisme-seulement-avec-des-forces-militaires_4502540_3210.html

 

Mais alors quelle stratégie adopter face au terrorisme, car c’est bien de définir une stratégie dont il s’agit ? Ou plutôt, dans le cas présent, quelle stratégie définir contre l’Etat islamique en Irak et au Levant ?

Au passage notez que nous n’emploierons pas ici le terme de DAESH qui ne veut rien dire pour des Français, au contraire de l’Etat islamique en Irak et au Levant, expression bien compréhensible, elle, car  donnant une indication politique - «  l’état Islamique » - et une définition géographique avec « l’Irak et le Levant. » Ce Levant qui dans notre langue désigne à la fois le Liban et la Syrie. Nous parlerons donc, en faisant une petite concession au langage moderne, de l’E2iL, « E deux i L. »

Il est en effet évident que quelques avions ne vont pas fondamentalement changer la donne. L’aviation stratégique existe pourtant mais elle est au service d’une stratégie, elle n’est pas une stratégie à elle seule. En revanche elle apporte beaucoup à toute stratégie. Comme l’écrivait le génial Général italien Douhet, « les bombardiers passent toujours »... Et demain les drones de bombardement, les grands drones armés, passeront encore mieux.

Mais quelle pourrait être la stratégie face à l’E2iL ? Et tout d’abord de quoi s’agit-il ?

Au sein de pays majoritairement musulmans une minorité d'islamistes veulent créer un état régi par des règles issues de leur interprétation - très particulière - du Coran. Les limites politiques en sont claires : comme tout Etat ils veulent tout à l’intérieur de frontières définies. Ce qui est nouveau est que pour réaliser cet objectif ils sont prêts à porter la guerre où que ce soit dans le monde dans la mesure où cela peut favoriser leur volonté première. Ils créent donc un risque terroriste partout sur la planète.

Par ailleurs ne perdons pas de vue que le lieu d’application de leur force, Irak et Levant, est une région peuplée à 95 % de Musulmans. A partir de là, toute stratégie de lutte contre l’E2iL doit être menée, non pas seulement en accord avec les nations peuplées en majorité de musulmans, mais bien par celles ci.

On s’aperçoit alors que certaines de ces nations paraissent réticentes et cela peut se comprendre : elles ont toutes expérimenté la folie de l’Occident qui consiste à les critiquer, voire à y favoriser l’opposition islamiste et à les attaquer dès lors qu’elles n’appliquent pas les sacro-saints principes de la « Démocratie ». Ne revenons pas sur ce qu’on entend par ce mot de démocratie, cent notes de ce type n’y suffiraient pas : il s’agit de la démocratie parlementaire sur laquelle nous laissons le soin à nous lecteurs de s’informer par eux-mêmes, la matière ne manquant certes pas. Mais cette Démocratie là – la nôtre - n’est tout simplement pas culturellement acceptable pour les pays musulmans où la morale collective a beaucoup plus d’importance que les pulsions individuelles prédominantes chez nous.

 Et voila ainsi les deux premiers principes d’une possible stratégie anti E2iL : 

1-Une stratégie des pays musulmans, pour les pays musulmans et par les pays musulmans. Les pays concernés pourraient former une entité « stratégique » du type de celle de l’OTAN qui serait l’interlocuteur des occidentaux. 

2-La garantie pour les pays de cet Organisation de recevoir un soutien sans faille des pays occidentaux qui devront s’engager à ne jamais remettre en cause les pouvoirs en place. 

Nous leur fournirons toute l’aide directe et indirecte dont ils auront besoin pour mener leur combat politique et militaire contre l’E2iL. L’aide directe consistera en la fourniture de formations, d’armes et de renseignements, à l’exception des interventions elles-mêmes : pas un avion de combat, pas un char, pas un soldat sur leurs territoires. L’aide indirecte sera formée par les actions menées dans les pays occidentaux eux-mêmes.

 Nous en arrivons alors au troisième principe : 

3-En Occident, la lutte totale et sans rémission contre les soutiens de l’E2iL

 Ce qui implique la recherche et la mise hors d’état de nuire de ceux que la presse appelle les « apprentis djihadistes », c’est à dire des Occidentaux qui prennent parti pour l’E2iL. Et, bien sûr, des immigrés installés en Occident qui font de même. Quand nous parlons de recherche il s’agit de tous les moyens employés lors d’une guerre, notamment en levant les obstacles liés à la protection de la vie privée qui n’ont plus lieu d’être dans ce combat, ici et maintenant. Quand nous parlons de mise hors d’état de nuire il ne s’agit pas moins que de la déchéance systématique de la nationalité d’adoption et du renvoi vers le pays d’origine. Et, pour les Djihadistes français la mise en place d’unités de détention spéciales du type Guantanamo pour éviter le prosélytisme si répandu dans les prisons normales. Nous supposons que ces trois mots, « du type Guantanamo » vont faire les sourcils se froncer et les boucliers se lever. Nous n’entendons pas par là des gens en tenue orangée brimés par des gardiens sadiques mais des prisons réservées aux Djihadistes, à l’écart de leur environnement et sous commandement policier, hors du système judiciaire.

Contrairement à M. Chauprade nous ne souhations pas une chasse aux sorcières ou plutôt aux hommes barbus et aux femmes voilées. Il ne s'agit pas de brimer les honnêtes gens qui pratiquent leur foi à leur gré : il s'agit d'un COMBAT, violent comme tout combat, contre ceux qui soutiennent E2iL à l'intérieur de nos frontières.

Enfin un moratoire sur l’immigration et des actions fortes pour enfin intégrer les immigrés en place tout en développant leur attachement à leurs nouvelles patries.

En résumé pour abattre l’E2iL il faut favoriser une stratégie globale des pays musulmans et soutenir ces nations sans restriction aucune.  Tout en menant une lutte cohérente, consistante et suivie, sur notre propre sol.

Mais il faut cesser d’intervenir en sol musulman : accepterions nous que la Russie, la Chine ou l’Arabie viennent nous bombarder ?

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu