Avertir le modérateur

LE 11 NOVEMBRE 1918 DU GENERAL SALAN

Le général Salan écrit à des amis à l'occasion du 11 novembre 1964. Il est alors en prison à Tulle, condamné à la prison à vie pour être resté fidèle à l'honneur, dans le respect de la promesse faite par la France à la population algérienne.

Il se souvient du 11 novembre 1918. Il était alors tout jeune officier sur le front.


Bien chers Amis,

Votre lettre, par ce que vous m’écrivez, par sa date, m’a procuré un sentiment de calme. J’ai compris combien vous êtes des fidèles avec simplicité, mais avec du coeur.

Pour moi, le 11 novembre 1918, c’est une section qui, au 1er octobre, comportait 44 hommes, et qui se retrouve à 11, le 11 novembre à 11 heures. Chiffre fatidique mais vrai, malheureusement.

 Après, c’est la marche vers l’Allemagne par Briey, Sarrelouis, Idar Oberstein et Kirn sur la Nahe. Toujours à pied. Mais nous étions payés de nos fatigues, nous avions gagné la guerre. Victoire de la France...

 

 

QUI FUT LE GENERAL SALAN ?

 

Raoul Salan.jpg

 

A 19 ans, il est aspirant sur le front en 1918, et c’est l’objet de cette lettre.

En 1921 il combat en Syrie où il est blessé. Il est alors lieutenant dans un bataillon de Sénagalais et rapporte cette anecdote, si symbolique de notre armée coloniale : " nous sommes couchés par le feu des Turcs, la tête contre le sol. Mon capitaine se dresse le sabre à la main : compagnie, garde à vous ! Baïonnette au canon ! Et nous chargeons et nous bousculons les Turcs. Et alors les Sénégalais ont cette simple phrase : Mon capitaine, y'a chaud. "

En 1940 il sauve l'honneur - déjà ! - sa troupe, ses armes et n’est pas fait prisonnier contrairement à deux millions d’autres.

En 1944  il libère Toulon et de nombreuses autres villes dont Besançon.

En Indochine il représente la France auprès d’Ho Chi Minh. Chargé d'accompagner le chef communiste qui vient négocier à Paris il apprend lors d'une escale en Inde que le gouvernement français a décidé de promouvoir un état fantoche au Sud de l'Indochine au lieu de s'entendre avec " l’oncle Ho."

Il comprend que ces négociations ne pourront aboutir car Ho Chi Minh, s'il veut bien négocier avec les Français, n'acceptera jamais que son pays soit coupé en deux.

La guerre est donc inéluctable et il mène les troupes françaises au combat contre les Vietminh dans ce pays qu’il aime tant. Il obtient de nombreux succès, notamment à l'époque du Général de Lattre : "mon petit Salan, je ne pourrai rien faire là bas sans vous" lui avait dit ce dernier avant de prendre son poste en Indochine. Il est rappelé en métropole après le départ de de Lattre, non sans avoir eu le temps de s'opposer au projet de Dien Bien Phu, typique de ce syndrome de Sedan qui pousse parfois les Français à s'enfermer dans des cuvettes.

Commandant en chef en Algérie il est la cible de l’attentat dit "du bazooka", qui tue son officier adjoint. Attentat fomenté, a t'on dit, par l'entourage de Michel Debré. Puis victime d’une terrible campagne de dénigrement menée par des Gaullistes qui voient en lui le dernier rempart de l’Algérie française : « Salan la drogue, Salan les piastres, Salan le Franc-Maçon. » Lui le Chrétien fervent mais discret, lui qui n’a jamais profité des avantages du pouvoir, lui qui a toujours servi son pays sans aucune arrière pensée !

 En 1961 il refuse l’abandon de l’Algérie et participe au putsch puis prend le commandement de l’OAS. Arrêté par traîtrise, il échappe à la condamnation à mort grâce à l’immense talent de maître Tixier Vignancour. Condamné à la prison à vie, il est incarcéré à la prison de Tulle.

 

tixiervignancourtj.jpg

Maître Tixier Vignancour

Libéré en 1968 sous la pression de généraux qui font comprendre au pouvoir que cette libération sera la condition de leur soutien face à la menace révolutionnaire, il est réintégré dans son grade, ses titres, ses décorations et sa pension en 1982 grâce à François Mitterrand.  

Ce qui nous fait dire qu’on n’a pas fini de redécouvrir le Président Mitterrand, dernier homme d’Etat de la République : nous lui devons certes quelques hontes. Mais aussi nos dernières splendeurs.

 

Les décorations du général Raoul SALAN

 

                Légion d'honneur : chevalier le 5 avril 1922
- Officier le 21 août 1940
- Commandeur le 10 février 1945
- Grand officier le 27 octobre 1948
- Grand croix le 28 août 1952

                Médaille militaire

                Croix de guerre 14-18 1 citation

                Croix de guerre 1939-1945 8 citations

                Croix de guerre TOE 7 citations

                Croix de la Valeur militaire 1 citation

                Croix du combattant volontaire 1914-1918

                Croix du combattant

                Médaille coloniale agrafe EXTREME ORIENT

                Ordre de l'Étoile noire Grand Croix

                Ordre du Dragon d'Annam Grand Croix à titre militaire

                Ordre royal du Cambodge Grand Croix

                Ordre du Million d'Éléphants Grand Croix

                Ordre du Mérite civil Taï Grand Croix

                Ordre du Dragon d'Annam Grand Croix à titre civil

                Ordre du Nichan Iftikhar Grand Croix

                Ordre royal du Cambodge Officier

                Ouissam alaouite Grand Croix

                Ordre de l'Étoile d'Anjouan Grand Croix

                Étoile des Comores Grand Croix

                Médaille de l'Aéronautique

                Ordre royal Muniseraphon du Cambodge

                Croix de la bravoure vietnamienne 1 citation

                Médaille de la Défense nationale du Cambodge

                Médaille commémorative de Syrie-Cilicie

                Ordre du mérite syrien

                Médaille interalliée 1914-1918

                Médaille commémorative de la guerre 1914-1918

                Médaille commémorative de la guerre 1939-1945 avec agrafes AFRIQUE, ITALIE, FRANCE, ALLEMAGNE

                Insigne des blessés militaires

                Ordre du Mérite militaire d'Annam

                Ordre du Règne du Roi SAVANG VATTHANA

                Ordre du Mérite Militaire Thaï (1950-1954)

                Médaille commémorative de la campagne d'Italie 1943-1944

                Médaille commémorative de la campagne d'Indochine

                Médaille commémorative des opérations de sécurité et de maintien de l'ordre en Afrique du Nord avec agrafe ALGÉRIE

                Distinguished Service Cross *

                Commandeur de l'Ordre de l'Empire britannique

                Campagne du Vietnam (Thaïlande)

                Mérite Militaire Sena Jay Assed (Cambodge)

 

* La Distinguished Service Cross peut être décernée à une personne ne faisant pas partie des forces armées américaines mais qui est engagée dans les rangs d'une force amie combattant un ennemi contre lequel les Etats Unis sont également en guerre et qui s'est distinguée par un acte héroïque. L'acte ou les actes héroïques en question doivent avoir très clairement mis en péril la vie de l'intéressé au profit de l'intérêt général.

 

 

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu