Avertir le modérateur

  • L'ETONNANTE PROTECTION DES LIEUX DE CULTE

    Il y a en France 45000 églises chrétiennes, deux d’entre elles sont protégées par Vigipirate, soit 0,0044 %.

    Il y a en France 2500 mosquées, 2 d’entre elles sont protégées par Vigipirate, soit 0,08%.

    Il y a en France 280 synagogues, 200 d’entre elles sont protégées par Vigipirate, soit 71%.

    Or qui sont les victimes du terrorisme islamiste dans le monde ?

    Dans l’ordre : les Musulmans, les Chrétiens et les Juifs.

    Nous ne comprenons pas très bien la logique de ce nouveau Vigipirate : certains citoyens méritent ils plus d'être protégés que d'autres ? 

    Toute explication serait bienvenue.

    L.R.

     

    Source : http://lemamouth.blogspot.fr/2015/01/deux-mosquees-protegees-par-vgp-en-idf.html

    jeudi 15 janvier 2015

    Deux mosquées protégées par VGP en IDF

    C'est l'info de la matinée : outre déjà plus de 200 sites liés au judaïsme protégés, deux sites musulmans -des mosquées- ont également été pris en compte ce matin par le dispositif Vigipirate.  Aucune explication n'a été livrée pour ces deux sites, et on ne sait pas pourquoi, dans ce cas, il n'y a pas de généralisation.

    Cette intégration est rendue possible par la marge de manoeuvre dont dispose le plan, et par le nombre limité de sites musulmans concernés pour l'instant.

    Une généralisation compliquerait par contre la donne, sans pour autant être impossible. L'Ile-de-France compte plusieurs dizaines de lieux de cultes musulmans, ainsi que quelques établissements scolaires confessionnels, notamment en Seine-Saint-Denis.

    Pour l'instant, aucun site lié au christianisme n'a été protégé, à l'exception de Notre-Dame et de la basilique de Saint-Denis.

    Publié par mamouth leader à 1/15/2015 01:54:00 PM

     

  • ILS MENENT NOTRE FRANCE A SA PERTE

     

    En période de grand danger on voit le comportement des grands hommes : comparez les réactions de Clémenceau, Churchill, De Gaulle, Pasqua avec celle de Hollande.

     

    Clémenceau

    "Je suis le fils d'une vieille histoire qui sera continuée, mon peuple a écrit, mon peuple a pensé, ce qu'il a fait. Nos neveux l'écriront, nos neveux le penseront. Nos neveux le feront. Ma politique étrangère et ma politique intérieure, c'est tout un. Politique intérieure, je fais la guerre ; politique étrangère, je fais la guerre. Je fais toujours la guerre."

     

    Churchill

    "Vous demandez, quel est notre but ? Je peux répondre en un mot la victoire, la victoire à tout prix, la victoire en dépit de la terreur, la victoire aussi long et dur que soit le chemin qui nous y mènera ; car sans victoire, il n'y a pas de survie." 


     

    De Gaulle

    "Au nom de la France, j'ordonne que tous les moyens, je dis tous les moyens, soient employés pour barrer partout la route à ces hommes-là, en attendant de les réduire."

     

    Pasqua

    "L’insécurité doit changer de camp et entre les terroristes et nous, eh bien, la guerre est engagée... Il faut terroriser les terroristes. "

     


    Poutine

    "Nous allons pourchasser les terroristes partout. Dans un aéroport ? Alors dans l’aéroport. Cela signifie, vous m’excuserez, que si nous les attrapons dans les toilettes, eh bien par conséquent, nous les buterons dans les chiottes. C’est tout, la question est définitivement close."

     

    Hollande

    " Nous allons faire en sorte qu’ils puissent être arrêtés, jugés et punis très sévèrement. "


    Punis très sévérement ! I

    Il ne pouvait pas dire, comme Poutine, qu'il fallait les tuer ?

    Heureusement nos forces de l'ordre ont tué ces assassins : ni arrestation, ni jugement. Un seul jugement, celui de Dieu.

    Mais ceux qui nous gouvernent s’imaginent-ils que leurs enfants rouleront comme eux en voiture blindée avec une escorte ?

    Et leurs petits enfants aussi ?

    Sans doute pas.

    Ils condamnent donc leur enfants - et les nôtres - à l’horreur islamiste. Parce qu’ils ne veulent pas dire où est le mal pour ne pas avoir à le combattre. Ils refusent la réalité et ils mènent notre France à sa perte.

     

     

  • L’ECOLE DE LA PATRIE

    La France est en danger.

    La république nous appelle.jpg

    La République nous appelle de Théophile Steinlen 1915  

    INHA Institut national d'histoire de l'art


    La France est de nouveau en grave danger comme si souvent au cours des siècles. Mais cette fois sa situation est sans doute plus critique qu’elle ne l’a jamais été.

    Au cours de l’histoire elle a connu plusieurs crises généralement liées à un cause unique ou en tout cas prédominante : militaire lors des guerres et des invasions ou politique comme sous les Révolutions. Mais aujourd’hui la menace est multiple :

     

    - économique comme dans beaucoup de pays occidentaux mais aggravée par le poids d’un Etat toujours plus gourmand, incapable de se réformer et bénéficiant de privilèges exorbitants.

    - politique du fait de la toute puissance d’une classe politico-médiatique sans âme, très souvent hors la loi et prête à se vendre au plus offrant.

    -démographique et culturelle par le développement incontrôlé d’une immigration devenue folle au point de vouloir imposer à notre patrie des modes de vivre, de et de croire qui nous sont complètements étrangers.

    -sociétale par la reconnaissance et la légalisation de forces destructrices de la vie dans une Patrie dont l’histoire est fondée sur la force de ses familles.

     

    L’unité de cette menace multiforme étant assurée par une corruption généralisée qui noue des liens aussi solides que secrets : la corruption établit par exemple les positions dominantes de très grandes entreprises qui ont besoin d’une docile main d’œuvre  immigrée pour satisfaire des commandes publiques issues de marchés truqués. Et, à cette main d’œuvre devenus redevable, on attribuera à terme le droit de vote.

     

    La France est sauvée lorsqu’elle est unie.

     

    Donc, comme des millions de Français à l’heure actuelle, nous cherchons des moyens de sauver nous-mêmes notre pays devant la totale impuissance des soi-disant élites politiques, médiatiques, culturelles et religieuses en nous référant à la dernière période de grande menace qu’a vécu la France de 1940 à 1944.

    La Résistance avait alors fourni l’exemple d’un mouvement  populaire où les tendances politiques laissaient le pas au salut du pays : quelles opinions communes entre le colonel Rémy, tenant d’une monarchie de droit divin et le colonel Fabien, communiste ; sinon l’amour de la France à l’heure que toutes les forces patriotiques luttaient pour la Patrie ?

    Mais il existe d’autres périodes de notre histoire où l’unité a sauvé la France, les plus connues étant l’Union Sacrée de 1917-1918, les guerres de la Révolution et, bien sûr, le miracle national de Jeanne d’Arc.

    Encore faut-il connaître cette histoire pour ne pas désespérer et y trouver d’autres exemples de sursauts et de victoires.

    Encore faut-il se préparer aux combats de toutes sortes qui attendent ceux qui se lèveront pour défendre cette cause : savoir parler de la France, savoir la faire aimer et si besoin pouvoir utilement se sacrifier pour Elle.

     

    L’école de la patrie : réservoir d’idées et laboratoire d’action.

    Alors que les Français sentent tous que ces dangers les menacent, ils se demandent comment agir ayant constaté que leurs dirigeants sont incapables de prendre les décisions indispensables. Sur tous les blogs, dans tous les commentaires on trouve des centaines de fois cette question : 'Mais comment faire, comment agir ?"

    C’est ainsi que nous est venue l’idée que nous vous proposons en ce premier jour de l’année : créer tous ensemble une Ecole de la Patrie qui aurait une double fonction de réservoir d’idées et de laboratoire d’actions.

     

    -Un réservoir d’idées pour trouver les modes d’actions propres à assurer le salut du pays.

    -Un laboratoire d’actions pour enseigner les patriotes sur l’Histoire de France, sur la France d’aujourd’hui et pour les préparer à réaliser les actions propres à la sauver.

     

    Cette Ecole adopterait les deux principes suivants :

     

    tout d’abord une complète indépendance des religions et les partis politiques.

    Cette indépendance ne doit pas aboutir à refuser les apports de personnes engagées avec une religion ou un parti politique mais elles seraient tenues à la plus stricte neutralité sur ces sujets. Ainsi un élu pourrait intervenir s’il acceptait de refuser toute approche partisane et toute tentative de prosélytisme.

     

    Ensuite une ouverture totale à ceux qui vouent un amour sincère à notre Patrie : à ce titre des étrangers seraient eux aussi les bienvenus.

     

    Agir concrètement et rapidement.

     

    Nous ne faisons plus confiance au personnel politique. Nous voulons lutter pour sauver une France fidèle à son histoire, à ses valeurs familiales et sociales et ouverte à l’avenir. Une France libre et apaisée, image de sagesse, de liberté et de progrès dans un mode en désarroi.

    Décidés à agir concrètement et rapidement nous vous proposons d’ores et déjà de nous faire part de vos idées sur ce projet à travers les commentaires de ce site ou en nous écrivant à :

     

    lecoledelapatrie@gmail.com


    Maureen O’DELAIGH        Louis ROISSARD        Laurent LANTONI

    le premier janvier 2015

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu