Avertir le modérateur

chauprade

  • MERCI A ALAIN DE BENOIST

    Lu hier dans Boulevard Voltaire cette phrase d'Alain de Benoist  à propos de la solidarité avec les Chrétiens d'Orient :

    " Mais il est étrange que cette solidarité s’exerce si rarement en faveur des chrétiens de Palestine, dont le patriarche latin de Jérusalem rappelait récemment qu’ils meurent à Gaza, tout comme les musulmans, sous les obus israéliens. "

    Ajoutons que, sous les bombes, peu importe la religion ou l'absence de religion, nous sommes tous enfants de Dieu, fraternellement mêlés.

    Monsieur de Benoist, comme au temps de notre jeunesse, vous nous ramenez à l'essentiel... Merci de dire ce que beaucoup d'entre nous refusent d’évoquer. 

    Ne parlons même pas de Chauprade qui osât écrire : «  L’aviation et l’artillerie israéliennes répliquent donc sur les points d’origine des tirs de roquette, c’est-à-dire les immeubles d’habitation où se trouvent des civils que les combattants du Hamas ont choisi de ne pas protéger. » 

    Monsieur Chauprade, ex enseignant à l’Ecole de Guerre devrait savoir que cet argument a déjà été utilisé mille fois sans aucun succès par les pires bourreaux pour tenter de justifier des représailles sur les civils et qu'il est quelque peu éculé. Puisqu'il a - brièvement - enseigné nos futurs généraux il devrait aussi connaître la règle 3 du code du soldat aujourd'hui en vigueur dans nos armées : « Maître de sa force, il respecte l’adversaire et veille à épargner les populations. »

     

    gaza,chauprade,alain de benoist,enfants,bombes

    https://livewire.amnesty.org

    Et nous pensons qu'il y a eu beaucoup plus de souffrance à Gaza en ces quelques jours de juillet que partout ailleurs dans le monde, même sous le joug infâme des Djihadistes. Mais que cette souffrance là n'est pas convenable et qu'il convient de n'en point trop parler, sinon en la minimisant.

    On en murmure donc en rejetant les deux parties dos à dos, comme si chacune était une peu dans son tort... Trois roquettes d'un côté - tombées dans un terrain vague, comme l'a dit Jean-Marie Le Pen, - et de l'autre, trois à quatre cent petits enfants tués.

    Et au delà des enfants morts, il y a les enfants blessés, que nous évaluons à quatre ou cinq fois plus. C'est à dire près de deux mille petits dont l’enfance est maintenant terminée, du moins l’enfance telle que Dieu aurait voulu qu’elle soit : leurs familles n’auront pas ce bonheur du matin quand une petite main vient réveiller sa maman pour demander un biberon. Ni les rires du dimanche lors de la course sur le sable avec son papa. Ni les bavardages au fond de la classe quand la maîtresse a le dos tourné.

    Tous ceux qui ont vu les effets des bombes sur des enfants savent qu’il n’y a pas plus grande souffrance : à la peine physique s’ajoutent les douleurs morales à venir. Car les enfants blessés ne comprennent pas encore ce qui leur arrive : ils ne peuvent imaginer ce que va être leur vie de douleur. Ils ne peuvent savoir qu’ils n’auront pas la même jeunesse, pas la même vie d’adulte que les autres. Qu’ils n’auront, souvent, pas d’enfants à leur tour.

    Ces chairs pures martyrisées, ces regards pleins de confiance envers ceux qui les soignent... Une jambe en moins pour cette petite fille de trois ans qui, sans ce massacre, serait devenue un jour une lumineuse jeune mariée  au regard émerveillé de son époux, le soir de ses noces. Plus de visage pour ce petit garçon de cinq ans au passage duquel, quinze ans plus tard, les filles se seraient retournées. Plus de bras, plus d'yeux... du sang, ces os brisés, ces peaux à jamais marquées par le feu, des souffrances sans fin pour la plupart d’entre eux.

    Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi les avez vous abandonnés ? 

    Et nous, mon Dieu, pourquoi les avons nous abandonnés ?

    Louis ROISSARD

  • REPONSE A MONSIEUR CHAUPRADE

    Monsieur CHAUPRADE, diplômé de Sciences Po - dit Sciences Pipo dans les milieux universitaires  - géo politicien autoproclamé, naguère viré du Collège Interarmées De Défense, a commis sur son blog un article qui fera date.

    Pour lire l’article  original  :

    http://blog.realpolitik.tv/2014/08/la-france-face-a-la-question-islamique-les-choix-credibles-pour-un-avenir-francais/

    Ce texte de Monsieur Chauprade est extrêmement polémique, plein de contradictions, et il est difficile d'en comprendre les motivations, sauf à admettre qu'il souhaite monter les Français les uns contre les autres.

    Essayons tout de même de rester objectifs et répondons aux points essentiels de cet article.


    M. CHAUPRADE : prendre acte de la disparition du nationalisme arabe

    Ah bon ? Le nationalisme arabe est une doctrine politique et il est rare de voir «disparaitre» une doctrine : elle revit, se transforme, s’adapte, se renouvelle mais ne meurt pas.

    Pour la connaître il faut reprendre l’œuvre de son théoricien, Michel Aflak, un Chrétien Syrien. En (très) résumé il tient en trois mots : Unité, Socialisme, Liberté. Pour lui - dans les années 50 mais que n’en dirait-il pas aujourd’hui ! - l'apport des Arabes au monde moderne est essentiellement négatif. En s’unissant sur ces trois principes parmi lesquels d’ailleurs la liberté comprend explicitement la liberté de conscience et une laïcité respectueuse des religions, les Arabes contribueraient enfin de façon positive à l’histoire du monde.

    Précisons que dans le socialisme d’Aflak il n’y a rien de marxiste mais uniquement l’intégration d’une forte justice sociale et le refus du capitalisme s’il est apatride, voire hostile. Nous pensons que le nationalisme arabe a encore de beaux jours devant lui car la voie déjà choisie par l’Egypte risque d’être bientôt celle d’autres pays, l’Algérie elle-même en étant déjà très proche, volet socialisme en moins...

    Il n’y a là rien de dépassé et de nombreux pays d’Amérique Latine s’engagent sur une voie presque parallèle malgré les efforts désespérés des USA pour les en dévoyer.

    M. CHAUPRADE : le bilan de Sarkozy et Hollande au Moyen-Orient : chaos islamiste et crimes contre l’Humanité

    Entièrement d’accord, sauf qu’il oublie BHL l’inspirateur ou l’âme damnée. Curieux oubli... et pourquoi ? La suite va vous le dire.

    M. CHAUPRADE : défendre militairement les Chrétiens d’Irak

    "Nous devons aider les Chrétiens à rester chez eux, à défendre leurs villages, leurs églises, car ils étaient les premiers sur la Terre d’Orient."

    Tout à fait vrai. Comme les Palestiniens étaient les premiers en... Palestine, précisément.

    "Je soutiens donc sans réserve les frappes militaires américaines contre l’État islamique et j’affirme que c’est l’intérêt et l’honneur de la France que de se joindre à ces frappes."

    Sincèrement c’est sympathique mais un peu ridicule car les USA n’ont nul besoin de nous qui avons moins de 300 avions de combat contre plus de 3000 chez eux, sans compter les drones : France environ 30, USA 800 à 900.

    Et puis on sait bien que, fatalement, de pauvres gens vont mourir alors qu'ils ne sont pour rien dans cette affaire. Ne vaudrait-il pas mieux s'attaquer aux djihadistes dans notre propre pays ?

    "Casser la dynamique califale et éliminer les djihadistes citoyens français ( sur le terrain en Irak, ndb)"

    Il va falloir bien viser pour trouver là-bas les Français au milieu des autres : pas très sérieux, M. Chauprade. Il vaudrait mieux les éliminer –vraiment, à l’ancienne, comme du temps des barbouzes – d’abord chez nous en France.

    On peut se faire plaisir en imaginant au nord de l’Irak le marsouin Le Bouarrec, tireur d’élite au XXXème RPIMa interrogeant son chef de groupe le sergent Servoz.

    « Sergent, j’ai un Toy avec 8 combattants dessus. Je tire ? »

    « T’es sûr que ce sont des Djihadistes ? »

    « Ben oui, sergent ils ont même un drapeau »

    « ils sont Français ou non ? »

    « Ben c’est des Arabes »

    « Des Arabes français ou non ? »

    « Comment je fais pour le savoir, sergent ? »

    « Euh... applique l’article 22 ! *»

    "Ceux des musulmans sunnites qui s’assimileront choisiront d’intégrer l’héritage d’une France chrétienne, laïque et d’accepter que leurs compatriotes Juifs puissent aimer Israël comme eux-mêmes aiment la terre de leurs ancêtres, le Maroc, l’Algérie, la Tunisie. Les autres (ils sont nombreux) qui font le choix de l’Oumma plutôt que de la France, qui voilent leur femme et leurs filles, qui adoptent la barbe salafiste, ceux-là n’ont vocation ni à être ni à rester français."

    Cette phrase a certainement, je l'espère pour lui, été écrite à la hâte. En gros les citoyens français dont les femmes ou filles sont voilées et qui portent la barbe "salafiste" devront partir et ne "resteront pas" français. Je ne sais pas ce que peut être une barbe salafiste et si elle est différente des autres mais Monsieur Chauprade a l'air de le savoir, lui : où  mène la géopolitique ? Elle mène chez le barbier.

    Je pense que c’est le morceau de choix du gloubi-glouba de Chauprade. En gros si t’as une barbe et si ta femme porte le foulard, tu te barres, Français ou pas. Curieuse conception de la citoyenneté.

    L’autre jour il pleuvait –pluie du mois d’août - et ma femme qui sortait de chez le coiffeur a mis son foulard Hermès sur la tête. Comme, de plus, je ne m’étais pas rasé de 6 jours, j’étais sûrement en infraction Chaupradienne. La prochaine fois on aura une scène de ménage mais je lui enlève son foulard. D’ailleurs on va vendre tous les foulards aux puces ce sera plus sûr. Quand je pense que maman mettait un foulard sur la tête à la messe de Notre Dame de Grâce de Passy je me dis que le temps de De Gaulle était quand même plus simple, malgré tout.

    Malheeeûûûr, comme dirait Mado la niçoise !

    Enfin, pour être très franc, j'avoue que  je n’aime pas trop Israël non plus, mais j’ignorais que ce fût un délit : le délit de non-amour. Elle va être sympa la France de Chauprade où le Français pourra être viré de son propre pays comme un Palestinien de sa Palestine.

    Après avoir évoqué le marsouin tireur d’élite on peut penser au maréchal des logis chef Donnadieu et au gendarme Girard en mission dans les HLM d’Aurillac.

     « Bonjour Madame Belkacem, vous allez bien ? »

    « Ca va, comme ça, c’est dur mais ça va. »

    « Madame Belkacem, portez vous le voile ? »

    « Non, pourquoi ? »

    « Chut, plus bas ! Et vos filles, elles le portent ? »

    « Mes filles elles sont mariées maintenant avec des Français à Paris, mais je crois pas qu’elles le portent. La grande elle est actrice, elle fait de drôles de films et la petite elle est au contrôle de gestion chez Loréal. Je crois pas qu’elles le portent. Vous voulez que je les appelle ? »

    « Non, non, Madame Belkacem, ça ira comme ça. Bonne soirée. »

    « Vous voulez boire le thé ? »

    « Non, merci Madame Belkacem, on doit aller chez votre voisin. »

     

    Chez le voisin.

     

    « Monsieur Ben Laroubi ? Gendarmerie nationale. »

    « Qu’est ce que tu veux que ça me foute ? »

    « Nous venons vous demander si vous aimez Israël ? »

    « Israël ? Les Juifs ? »

    « Oui, aimez-vous les Juifs ? »

    « Tu te fous de ma gueule, Françaoui de merde ? Je les nique les Juifs et toute leur race maudite et je nique aussi les Français. »

    « Monsieur Ben Laroubi, les Français c’est pas grave, ils ont l’habitude mais vous devez aimer les Juifs c’est le nouveau ministre des affaires étrangères, Monsieur Chauprade qui l’a dit. Si vous n’aimez pas les Juifs vous allez être expulsé. »

    « Expulsé mais mon père il a fait la guerre pour les Français, même qu’ils ont voulu lui couper les couilles là bas en Algérie à l’indépendance et moi je suis né Français et tu veux m’expulser ? »

    « Désolé, Monsieur Ben Laroubi , c’est la loi dite loi Chauprade qui vient d’être votée. Faites vos valises, on part dans une heure direction Drancy, puis Orly et l’Algérie. »


    M. CHAUPRADE : la Libye a été, par excellence, la guerre de sous-traitance des intérêts qataris.

    Tout à fait d’accord. Des intérêts israéliens aussi, n’est ce pas BHL ? Comment pouvez-vous prétendre que la guerre de Lybie n’a pas été « autorisée » sinon voulue par Israël ?

    "Dans ce contexte on comprend mieux aussi la « pensée unique » anti-Israël qui s’installe dans ces milieux subventionnés. Israël ayant perdu la guerre de l’image (et comment la gagner face à des images d’enfants palestiniens déchiquetés?), on ne prend plus beaucoup de risque aujourd’hui à taper sur Israël sur les plateaux de télévision."

    En tout cas vous, M. Chauprade, vous ne prenez pas ce risque. Et il nous vient une idée terrible : ces enfants déchiquetés vous gênent t'ils vraiment ? Si oui, dites le haut et fort.

    En ce qui nous concerne ces petits martyrs nous font dire que défendre une cause par ces moyens c'est condamner cette cause. 

    Par conséquent ne pas se tromper d’ennemi !

    OH, NON ! Surtout ne pas se tromper d'ennemi. Les musulmans français ne sont pas nos ennemis même si vous semblez vouloir à tout prix que nous nous arrachions mutuellement le foie. Nos ennemis sont ceux qui ont fait monter le fondamentalisme islamique et le financent.

    "Israël n’est pas l’ennemi de la France. La France n’a aujourd’hui qu’un véritable ennemi : le fondamentalisme islamique sunnite. Certes Israël est aujourd’hui encore très lié aux États-Unis mais ceux-ci commencent à s’en détourner et Israël adopte une posture multipolaire en construisant des relations fortes avec la Russie, l’Inde, la Chine. A moins donc qu’il ne soit gouverné par un antisémitisme obsessionnel, un patriote français ne peut chercher à former, contre Israël, et avec l’extrême gauche pro-palestinienne, la racaille de banlieue et les islamistes une alliance à la fois contre-nature et sans issue politique."

    Qui a soutenu l’arrivée massive de la « racaille de banlieue » ? Qui a créé, soutenu, renforcé l’Islamisme contre l’Islam ? N’est-ce pas la classe politico-médiatique française qui est largement pro-israélienne ?

    "Quand on défend un monde fondé sur la souveraineté, on défend aussi la souveraineté d’Israël et son droit à la sécurité."

    Si on défend là-bas en Palestine une souveraineté basée sur une spoliation, comment lutter ici en France contre la spoliation de notre patrie par l'immigration sauvage ?

    Vous nous avez bien déçu. Adieu, Monsieur Chauprade.

     

    Louis ROISSARD

     

     

    *Article 22 : démerde toi comme tu peux.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu